Comment fabrique-t-on les emballages de papier et de carton?

Au Canada, les emballages de papier et de carton sont fabriqués à partir de pâte vierge, de pâte recyclée ou d’un mélange des deux. La plus grande partie est constituée de pâte recyclée (77 %). Il s’agit de vieilles boîtes et d’autres produits de papier usagés recueillis auprès des usines, des supermarchés et des immeubles de bureaux, ainsi que dans les boîtes bleues et les centres de recyclage.

Quelques usines utilisent des résidus de scierie. Ce sont les copeaux, les rognures et la sciure de bois qui proviennent des scieries qui coupent et calibrent le bois utilisé pour construire les maisons et les hôpitaux. Parfois, les résidus sont mélangés avec de la pâte recyclée pour lui donner plus de résistance.

Il arrive à l’occasion, habituellement lorsque les stocks sont insuffisants, qui les scieries qui utilisent des résidus de scierie ajoutent à leur pulpe des arbres fraîchement récoltés (fibre vierge). Cependant, l’utilisation d’arbres fraîchement récoltés ne représente que 10 % des ingrédients de la recette (ou composition) des emballages de l’industrie canadienne, et la forêt récoltée doit être régénérée avec succès en vertu des lois provinciales.

Les emballages de papier et de carton des usines canadiennes contiennent en moyenne près de 80 % de matières recyclées

La plupart des caisses de carton ondulé et des cartons fabriqués au Canada sont maintenant faits à 100 % de matières recyclées. Ils sont faits entièrement à partir de vieilles boîtes et d’autres produits de papier usagés recueillis auprès des usines, des supermarchés, des immeubles de bureaux ou des programmes de recyclage domestique.

« Nous avons au Canada treize usines qui produisent uniquement du carton recyclé à 100 %, explique John Mullinder, directeur général du Conseil de l’environnement des emballages de papier et de carton (CEEPC). Le Conseil mène des enquêtes auprès de l’industrie tous les deux ans et effectue un suivi du contenu en matières recyclées depuis 1990.

Au fil des ans, le contenu moyen en matières recyclées a connu une augmentation substantielle, dit-il, passant de 47 % en 1990 à près de 80 % aujourd’hui. » En fait, la plupart des usines d’emballage canadiennes fabriquent maintenant des produits recyclés à 100 %; elles ont d’ailleurs été construites dans ce but. Quelques usines mélangent des fibres recyclées avec des résidus de bois (copeaux, rognures et sciure de bois provenant des opérations forestières), et trois usines utilisent des résidus de bois ou des arbres fraîchement récoltés. « Quand on additionne les chiffres, dit-il, l’industrie canadienne n’utilise pratiquement pas d’arbres fraîchement coupés pour fabriquer des emballages. »

Tous les arbres frais récoltés à des fins d’emballage proviennent de forêts commerciales qui ont été certifiées comme étant gérées de façon durable. De plus, en vertu des lois provinciales, ces zones forestières doivent être régénérées avec succès naturellement ou par la plantation d’arbres et l’ensemencement direct. Selon Ressources naturelles Canada, l’exploitation et la régénération des forêts commerciales du Canada sont actuellement en équilibre.

Cliquez ici pour obtenir le document d’information intitulé Comprendre le contenu recyclé.