Le recyclage du papier est important, mais inégal d’un océan à l’autre

Les efforts de réacheminement des déchets au Canada continuent d’être dominés par le recyclage du papier. Selon les données les plus récentes de Statistique Canada, ce dernier représentait près de 40 % des matières récupérées en 2014.

Cependant, la récupération domestique et commerciale (usines, supermarchés et bureaux) des boîtes, journaux, papier d’impression et papier d’écriture varie énormément, de 142 kg par personne au Québec à 27 kg par personne au Yukon, dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut. En 2014, le Canadien moyen n’a mis au recyclage que 101 kg de papier (l’équivalent de quatre grosses valises).

Il est vrai que tous les tous Canadiens n’utilisent pas la même quantité de papier dans leur vie quotidienne. Par exemple, plusieurs grands journaux sont publiés dans la région de Toronto, mais ce n’est pas le cas dans toutes les villes du pays. Par ailleurs, l’accès au recyclage ainsi que les conditions climatiques et géographiques ont un effet important sur la quantité de papier récupérée dans chaque province. Les petites communautés éloignées des usines de recyclage sont nettement désavantagées de ce point de vue. Il faut aussi reconnaître que la récupération dans les grands immeubles d’habitation représente un défi, même si on s’explique mal pourquoi l’Ontario se retrouve aussi loin derrière le Québec dans des conditions démographiques similaires.

Ces données n’indiquent pas non plus combien de papier pourrait être récupéré. Nous ne pouvons donc pas réellement savoir comment les Canadiens et chacune des provinces s’en tirent en matière de récupération du papier. Nous savons par contre que des quantités importantes échappent aux enquêtes de Statistique Canada, particulièrement en ce qui concerne les paquets de vieilles boîtes de carton ondulé aplaties qui sont récupérés dans les arrière-boutiques des supermarchés et des usines et envoyées directement aux usines de recyclage.

En tenant compte de toutes ces variables géographiques et démographiques et des incertitudes sur les données disponibles, il pourrait être raisonnable de s’attendre à ce que les habitants de toutes les provinces recyclent autant de papier que ceux du Québec (142 kg) et de la Colombie-Britannique (135 kg). Même si ces niveaux étaient atteints, nous estimons qu’il resterait encore 1,4 million de tonnes de papier à récupérer. Ainsi, le taux global de détournement des déchets augmenterait de 4 p. cent. Que dites-vous de ça? Une moyenne nationale de seulement quatre lourdes valises de papier récupéré par année, c’est assez insignifiant comme effort, non? Il est temps d’agir et de bannir le papier des sites d’enfouissement! Nous voulons de récupérer!

Meilleurs récupérateurs de papier au Canada (2014)

le recyclage du papier au Canada

Pour plus de renseignements, voir les autres articles de cette série : Les Prince-Édouardiens et les Britanno-Colombiens sont les meilleurs recycleurs du Canada (23 mai); Le Canada ne réachemine que 27 % de ses déchets (27 avril); et Les Canadiens jettent plus de déchets qu’avant, mais ils en jettent quand même moins! (19 avril).

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *